La réserve naturelle du Rognac

Publié le 5 décembre 2010

Edouard David


Propriété des R.N.O.B. depuis 1978.
Conservateur [en 1993] : Madeleine DEFLANDRE
bd d’Avroy 72b (bte 22)
4000 LIEGE
Surface : 12 Ha.

C’est grâce àune donation que le domaine de Rognac est aujourd’hui une propriété des Réserves Naturelles de Belgique (R.N.O.B.).

La réserve constitue un des derniers lambeaux du massif de la Grande Vecquée vaste ensemble boisé qui occupait jadis plusieurs milliers d’hectares compris entre la Meuse et l’Ourthe. La réserve du Rognac est traversée par le ruisseau de Neuville.

L’intérêt majeur de la Réserve est constitué par le vallon encaissé engendré par le ruisseau.

Le couvert forestier est diversifié :
- chênaie mélangée de frênes, érables et taillis de charmes.
- recrus de chênes et de bouleaux ou fragments de hêtraies sur les sols plus pauvres et plus secs.
Il évolue naturellement ; aucune coupe ni enlèvement de chablis n’y sont pratiqués.

Les pentes du vallon donnent naissance àdes suintements autour desquels se développent de petites aulnaies àdorine (Chrysosplénium oppositifolium), laîche pendante (Carex pendula) et balsamine des bois (Impatiens nolitangere).
Le cerisier àgrappes (Prunus padus) est abondant dans le vallon qui abrite aussi de nombreuses fougères parmi lesquelles le polysric àsoies (Polystichum setiferum).

La flore mycologique se révèle riche en espèces dont certaines sont rares ou peu fréquentes, tels le bolet pomme de pin (Strobilomyces floccopus) et Cordyceps militaris.
Les étangs de la vallée accueillent le Martin-pêcheur (Alcedo atthis) et le Héron cendré (Ardea cinerea).
La partie forestière, riche en arbres morts, est favorable aux oiseaux cavernicoles et notamment aux pics. Le chevreuil (Capreolus capreolus) et le renard (Vulpes vulpes) y sont souvent observés.

La friche située sur le plateau permet àla Locustelle tachetée (Locustella naevia) de nicher.

Les mares qui y sont creusées attirent le Putois (Putorius putorius) mais sont surtout remarquables par les batraciens qui s’y reproduisent : Grenouille rousse (Rana temporaria) Triton alpestre (Triturus alpestris) Triton ponctué (T. vulgaris) et Triton palmé (T. helveticum).De même, on y trouve une faune d’invertébrés, spécialement des Odonates dont l’inventaire détaillé n’a pas encore été terminé.

Actualisation :
Le site Internet (mis àjour en 2008) est http://reserve-rognac.skynetblogs.be/

Le conservateur actuel est Philippe Lucas, soutenu par Madame Deflandre et Monsieur Eloy.


calle
calle
calle